jeudi 6 mai 2010

L'adieu à l'hiver.


Anonymes sur les trottoirs des villes,
nous marchons sans laisser de traces;
nulle marque de notre présence,
mis à part les objets que l'on perd.
Tout au long de l'hiver 2010, nous avons ramassé gants
et mitaines égarés dans la ville, pour les remettre ensuite
dans l’espace public, tel un trait d’union entre vous et nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire