jeudi 19 mai 2016

Quand l’œuvre est la rencontre.


Samedi 7 mai 2016, Marché Citoyen de la Petite Bourgogne.
Il fait beau, le marché s’installe dehors.

Les bénévoles disposent des fruits et de beaux légumes colorés sur les étals. De mon côté j’installe les tables qui accueilleront les personnes qui voudront bien se prêter à une expérience inusitée.

Petit à petit les gens arrivent. Je les invite à venir s’asseoir face à moi ou à quelqu’un d’autre, pour dessiner à l’aveugle le visage de cet inconnu qui a bien voulu lui aussi jouer le jeu. Les deux en même temps s'observent sans regarder la feuille ou si peu, tout en dessinant.

L’objectif de ce projet qui s’inscrit dans la 9e édition de la soirée de partage inter culturel du CÉDA, fut de mettre en contact pour quelques minutes des gens qui ne se connaissaient pas dans le but de susciter des moments de rencontre et de visiter notre rapport à l’autre.
  
     

vendredi 22 avril 2016

...surprendre et introduire l’imprévisible...

Je continue au fil de mes déambulations, à insérer
des branches de cèdre 
dans ces anciens arbres devenus poteaux de téléphone.


vendredi 1 avril 2016

"..il faut guetter les signes."

Il faut bien regarder, puisque nous sommes conditionnés à ne plus voir.
Comme dans l’enfance, comme dans l’amour fou, il faut guetter les signes
.
Véronique Côté. La vie habitable.

C’est animée par l’intention de surprendre et d’introduire l’imprévisible dans la routine quotidienne des passants, que j’insère depuis quelques semaines dans le bois fendu des poteaux de téléphone de différents quartiers de Montréal, une petite branche de cèdre à ces anciens arbres qui n’ont plus la chance de pousser en forêt.
Pour être fidèle également à mon désir de voir la ville comme un atelier à ciel ouvert, comme un grand terrain de jeu, avec et pour tous. 



vendredi 4 mars 2016

Des messages pour Mme Anglade.

Mercredi le 24 février 2016, avec les groupes d'alphabétisation populaire de Montréal, nous sommes allés porter plusieurs messages à Mme Anglade la députée du sud-ouest de Montréal, pour lui dire l'importance des groupes d'alpha pop dans la vie des gens qui les fréquentent.



Projet Art Action avec les participants en alphabétisation du CÉDA.

Avec les mesures d'austérité vient l'insécurité. 
Nous sommes dans l'incertitude face à l'avenir du Céda. Pour sensibiliser les gens à cette menace nous confectionnons depuis cet automne des petits CÉDA en argile que nous plaçons ensuite dans le quartier.